comment lire et comprendre la Bible

La Bible : Le fondement de la foi chrétienne. La première nourriture spirituelle des croyants. La Parole de Dieu à travers laquelle il s’est révélé, et par laquelle il nous parle encore aujourd’hui. 

Voilà un livre précieux, n’est-ce pas ?

Pourtant, lorsqu’on se retrouve face à un texte biblique, on peut se sentir démuni, dérouté, voire carrément révolté…

More...

Comme si on était face à une montagne infranchissable, sans chemin praticable pour l’escalader. Ou devant un coffre fermé, sans code pour le débloquer. C’est terriblement frustrant.  

Alors dans cet article, je vous montrerai : 

  • Ma méthode pour apprivoiser la Bible (et dépasser ses contradictions apparentes)

Et aussi :

  • En quoi l’Ancien Testament et le Nouveau Testament sont complémentaires
  • Où chercher des réponses quand vous ne comprenez pas un verset

Envie de connaître les nouveaux articles ?

Vos données ne seront jamais communiquées à des tiers.

Rechercher la vérité dans la Bible : la méthode Hercule Poirot

Connaissez-vous Hercule Poirot, le petit détective belge inventé par Agatha Christie ? 

Il a une manière bien à lui de résoudre ses enquêtes : il dresse le portrait psychologique des gens impliqués dans l’affaire.

Ainsi, il est capable de deviner les motifs qui ont poussé une personne à agir et de dire avec certitude ce qu’elle n’a pas pu faire, parce que cela ne correspond pas à sa personnalité. 

En rapprochant cette connaissance des indices et des témoignages dont il dispose, il parvient peu à peu à la vérité.

Je vous propose d’utiliser le même raisonnement pour comprendre la Bible.

En commençant par dresser le portrait de celui qui en est le centre : Dieu.

méthode pour lire la bible

Faire le portrait de Dieu

Peut-on vraiment connaître Dieu ?

Sans hésiter, je vous réponds oui.

Parce que Dieu lui-même s’est fait connaître à nous ; il a voulu nous révéler qui il était.

C’est cela, l’histoire de la Bible.

Elle trouve son apogée dans le Nouveau Testament, avec la venue de Jésus-Christ et celle de l’Esprit Saint. Tous deux continuent de nous enseigner qui est Dieu pour que nous puissions l’aimer et recevoir la vie qu’il veut nous donner.

Le Christ le dit dans l’Évangile :

« Père [ …], je t'ai fait connaître à eux et je continuerai à te faire connaître, pour que l'amour que tu m'as témoigné soit en eux et que moi-même je sois en eux. »

Jean 17, 26

Et aussi St Paul, dans la lettre aux Hébreux :

« À bien des reprises et de bien des manières, Dieu a parlé autrefois à nos ancêtres par les prophètes.
Et maintenant, dans ces temps qui sont les derniers, c'est par son Fils qu'il nous a parlé. »

Hébreux 1,1-2

Cependant, Dieu reste mystérieux…

C’est vrai que souvent, le Seigneur nous déconcerte. 

Nous en faisons l’expérience tous les jours, que ce soit quand nous lisons la Bible…. ou face aux événements de notre vie.

Plusieurs passages de la Bible témoignent de cette perplexité de l’homme par rapport aux agissements de Dieu :

difficultés lire la bible
« Dieu, que tes pensées sont pour moi difficiles ! »  Psaume 139,17
« J'ai constaté que, même en restant éveillés nuit et jour, nous ne pouvons pas découvrir comment Dieu agit à travers tout ce qui arrive ici-bas. » Ecclésiaste 8,17
« Ô profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables et ses voies impénétrables ! » Romains 11,33

Est-ce que cela signifie qu’il faut renoncer à connaître Dieu ?

Qu’il est impossible de le comprendre ?

Je ne le pense pas.

Car, en y réfléchissant, nous avons tous une part de mystère qui nous est propre, que les autres ne peuvent pas pénétrer, ni enfermer dans des idées. 

C’est ce qui fait que nous sommes des personnes à part entière.

C’est le cadeau de notre liberté.

(C’est d’ailleurs pourquoi je n’aime pas trop entendre la phrase : Je te connais par cœur ! Elle sonne comme si on avait déjà fait le tour de ce que je suis, comme si j’étais entièrement prévisible et incapable d’étonner en bien.) 

Ainsi, lorsque nous sommes interloqués par l’attitude du Seigneur, nous pouvons y voir, non pas une incohérence insurmontable, mais l’expression de sa vie et de sa liberté… la preuve qu’il est quelqu’un.  

Faire un acte de foi… accorder sa confiance

En réalité, nous n’avons pas besoin de tout savoir des projets ou des pensées d’une personne pour la connaître et avoir confiance en elle…

Il nous suffit d’être renseignés sur son caractère et ses motivations.

 Ce n’est pas si simple, me direz-vous ;

Les gens changent, ils sont lunatiques, ils ont des objectifs mouvants… on ne peut jamais être sûrs de bien les connaître. 

Eh bien justement… 

Ce n’est pas le cas du Seigneur !

Au contraire des dieux de la mythologie, qui sont le jouet de passions variées, ou des êtres humains qui sont agités par des sentiments et des intérêts contradictoires, le Seigneur demeure toujours égal à lui-même. 

Sa personnalité et ses désirs ne changent pas.

 Toi, Seigneur, tu es toujours le même et ta vie n’a pas de fin.»
Psaume 102, 27
« Je resterai le même jusqu’à votre vieillesse [déclare le Seigneur], je vous soutiendrai jusqu’à vos cheveux blancs »
Isaïe 46,4 
« Tout bienfait et tout don parfait viennent d’en haut ; ils descendent du Père des lumières, en qui il n’y a ni changement ni l’ombre d’une variation. »


Lettre de St Jacques 1,17

En quoi cela nous aide-t-il à lire la Bible ?

Cela implique qu’il n’y a pas de différence entre le Dieu du Nouveau Testament et celui de l’Ancien Testament.  

Il s’agit exactement de la même personne. 

On peut donc lire l’Ancien Testament en nous remémorant ce que Jésus nous dit de son Père dans l’Évangile :

« Dieu a tellement aimé le monde qu'il a donné son Fils unique. […] 
Dieu n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour condamner le monde, mais pour sauver le monde par lui. » 
Jean 3, 16-17

Nous avons là deux certitudes avec lesquelles nous pouvons interpréter toute la Bible sans risquer de nous tromper :

  • Dieu nous aime
  • Il veut nous sauver 

Tout ce qu’il dit ou fait en découle.

Le Christ, parfaite image du Père

De même qu’il n’y a pas de différence entre le Dieu de l’Ancien Testament et le Dieu du Nouveau Testament, on peut dire qu’il n’y a pas de différence entre Dieu le Père et Jésus-Christ, bien qu’ils soient deux personnes.

Lettre aux hébreux

Le Christ déclare en effet :

« Le Père et moi nous sommes un. »  Jean 10,30
« Qui m’a vu a vu le Père. »  Jean 14,9


Cela veut dire qu’ils partagent en tout point le même caractère et les mêmes aspirations.

La lettre aux Hébreux a une très belle formule pour l’exprimer:

« Ce Fils [Jésus-Christ] est le rayonnement de la gloire de Dieu et l'expression parfaite de son être. »

Hébreux 1,3

Si donc nous lisons quelque part dans la Bible que Jésus est doux et humble de cœur (Matt 11,29) nous sommes en droit de conclure, sans aucun doute possible, que Dieu le Père l’est également.

Pourquoi Dieu a-t-il l'air différent dans l'ancien testament ?

La Bible (= du grec"ta biblia" signifiant les livres) est en fait un regroupement de livres écrits à des époques différentes, par des auteurs différents, dans des contextes différents. 

Ce sont des livres historiques, poétiques ou prophétiques, des textes narratifs, des textes de sagesse, des textes de loi, des lettres… 

On pourrait considérer la Bible comme un recueil de témoignages espacés de plusieurs millénaires.

Chaque auteur de ces livres est un témoin qui a connu le Seigneur et qui a écrit pour parler de lui et pour transmettre sa Parole. 

Tous ces témoins sont fiables et dignes de foi. 

Cependant, Dieu n’a pas parlé à tous de la même manière. La diversité des époques et des problèmes que les hommes ont rencontrés exigeait qu’il adapte son langage et le message qu’il leur a donné.

C’est pourquoi on trouve dans la Bible (que ce soit dans l’Ancien ou dans le Nouveau Testament) des paroles de consolation, des promesses de bonheur, et aussi des reproches et de sérieuses mises en garde qui sont autant d’appels à la conversion.

Par ailleurs, chaque témoin a écrit dans un style qui lui est propre, en mettant l’accent sur tel ou tel aspect de la vie avec Dieu (comme par exemple la délivrance que le Seigneur apporte face aux persécuteurs ou la nécessité de mener une vie droite).

Recouper ces témoignages, c’est à-dire garder à l’esprit une vue d’ensemble de la Bible, permet de rectifier les fausses idées que l’on pourrait se faire de Dieu à la lecture d’un seul passage.

3 fausses idées sur Dieu

« Les malheurs qui nous arrivent sont systématiquement la conséquence de nos péchés ou une punition de Dieu »

Cette idée est démentie par l’histoire de Job, un père de famille pieux, juste et droit qui a la douleur de perdre ses enfants et qui tombe malade ;

+ par une parole de Jésus : lorsque ses disciples lui demandent si le handicap d'un aveugle de naissance est dû à ses péchés ou à ceux de ses parents, il répond que ce n’est ni l’un ni l’autre. (Jean 9.3)

 « Le Seigneur est un Dieu vengeur qui extermine tous ceux qui ne sont pas en règle avec lui »

Cette idée est démentie par le Psaume 145 « Le Seigneur est bon pour tous, son amour s'étend à tous ceux qu'il a créés. » (v.9)

+ par une parole du Christ : « Votre Père céleste ne veut pas qu’un seul de ces petits soit perdu. » (Matthieu 18.14) 

 +  par l’histoire du prophète Jonas : chargé par Dieu d’annoncer la destruction de Ninive, Jonas, qui connaissait bien le Seigneur, savait que ces menaces avaient pour but de ramener ses habitants sur le droit chemin, et que Dieu ne les mettrait pas à exécution s’ils arrêtaient de faire le mal. 

C’est pour cela que, étant moins miséricordieux que Dieu, il a d’abord refusé de lui obéir !

« Les riches n’ont pas grâce aux yeux du Seigneur » 

Cette idée est démentie par la figure d’Abraham, le père du peuple d’Israël, avec qui Dieu a fait alliance en premier. C'était un homme opulent qui possédait de grands troupeaux ainsi que de l'or et de l'argent. (Genèse 13,2)

Ayant mis de côté ces conclusions erronées qui nous empêchent d’adhérer à ce que nous lisons, nous pourrons creuser un peu le texte et chercher, derrière les apparences, la vérité profonde que le Seigneur veut nous enseigner…

Correspondances entre l’Ancien et le Nouveau Testament

L’Ancien Testament et le Nouveau Testament ont beaucoup de liens entre eux. 

Par la venue du Christ, sa mort et sa Résurrection, Dieu accomplit les promesses qu’il avait faites dans l’Ancien Testament et, dans les livres qui suivent les Évangiles, il dévoile son plan pour le Salut du monde, qu’il avait déjà commencé à annoncer du temps des prophètes.

C’est pourquoi ces deux parties de la Bible s’éclairent mutuellement.

Certaines paroles de Jésus qui sont énigmatiques pour nous l’étaient sans doute beaucoup moins pour ses auditeurs, qui connaissaient bien les Écritures (= les livres de l’Ancien Testament).

Ainsi, la parole « Si quelqu’un te frappe sur la joue droite, tends-lui encore la gauche » (Matthieu 5.39) est une phrase du livre des Lamentations, qui incite à supporter patiemment l’épreuve jusqu’à ce que le Seigneur nous en délivre.

L’image du bon berger ( Jean 10, 1-18)  est déjà employée par Dieu dans le livre d’Ézékiel (chapitre 34, versets 1 à 31) . 

Et bien sûr, la parole « Vous êtes le sel de la terre » fait écho au livre du Lévitique et à la coutume juive de mettre du sel dans les offrandes…

Petite astuce

Il y a dans les notes de nos Bibles des renvois qui nous signalent les correspondances qui existent entre les différents textes bibliques. 

De cette façon, nous pouvons aller voir, quand quelque chose nous chiffonne, si l’éclaircissement dont nous avons besoin ne se trouve pas dans un écrit antérieur ou ultérieur.

comment comprendre un verset

Regarder les renvois d'un livre biblique à l'autre

Se familiariser avec la culture biblique

Bien souvent aussi, c’est le contexte culturel qui nous donne la clef de l’énigme.

Des actions ou des paroles qui nous semblent exagérées ou incongrues deviennent naturelles quand on les replace dans le cadre de la civilisation juive ou romaine.

Par exemple :

Saviez-vous que, d’après la loi romaine, celui qui était reconnu coupable de vol devait rendre le quadruple ?

Voilà qui donne du sens aux déclarations de Zachée, quand, après avoir rencontré Jésus, il décide de faire un geste pour réparer le tort qu’il a pu faire et se détourner de son âpreté au gain :

« Je vais donner la moitié de mes richesses aux pauvres. 
Et si j'ai pris trop d'argent à quelqu'un, je vais lui rendre quatre fois plus ! » 

Luc 19, 8 

Zachée ne fait pas une folie, ni une promesse extravagante.

Il fait une œuvre de justice !

Des ressources à utiliser

Les notes qui accompagnent un verset nous offrent de précieuses informations pour comprendre le contexte culturel de la Bible. 

Il ne faut pas les négliger.  

Si ces explications ne suffisent pas, on peut consulter un dictionnaire biblique pour préciser le sens d’un geste, d’un mot ou d’un symbole qui nous paraît étrange. 

D’après mon expérience, ce peut être le point de départ de véritables découvertes…

Les introductions aux livres bibliques, quant à elles, sont utiles à lire quand on aborde un livre biblique qu’on ne connait pas.  

Leur présentation permet de mieux comprendre la dynamique et surtout le but d’un écrit,  et de ne pas nous laisser rebuter par la bizarrerie de sa forme.

civilisation de la Bible

Retrouver le contexte culturel du verset 

Voilà, cet article touche à sa fin.

J’espère qu’il vous a plu et qu’il vous a aidé à résoudre les difficultés que vous rencontrez quand vous lisez la Bible.

N’hésitez pas à le partager avec ceux qui pourraient être intéressés. 

Je l’ai écrit pour ça !

Mais surtout… restez avec moi… Car il y a une suite ! 

Maintenant que nous avons vu comment comprendre la Bible de manière générale, nous allons explorer des pistes pour voir comment la Parole de Dieu peut nous rejoindre personnellement et nourrir notre prière.

Je mettrai un lien sur cette page dès que ce nouvel article «Comment lire et méditer la Bible » sera disponible.

Mais je vous invite à vous inscrire ci-dessous  pour être tenu au courant de mes prochaines publications. 

Dieu vous garde et vous bénisse !

Envie de connaître les nouveaux articles ?

Vos données ne seront jamais communiquées à des tiers.

Cliquez ici pour laisser votre commentaire